Accueil

Fonctionnaires et Personnels

contribuant à une mission de service public

Espace adhérent ACEF

Le déficit public 2015 meilleur qu’attendu

Vendredi, 1 avril, 2016

Face à une situation économique morose la banque centrale européenne amplifie ses mesures de soutien à l’économie afin de relancer une croissance faible et une inflation quasi nulle. Le principal taux directeur est porté à 0% afin de baisser le cout de financement des emprunteurs. Le taux de dépôt subit une baisse de 10 points de base pour s’établir à -0.40% afin d’obliger les banques à financer l’économie réelle. A partir d’avril 2016 le programme de rachats d’actifs (QE) augmentera de 20 milliards d’euros, et passera de 60 à 80 milliards d’euros par mois. L’institution de Francfort ne se limite pas à renforcer les mesures existantes et étend son programme de rachat aux obligations d’entreprises et lance un financement à long termes (LTRO) qui pourra se monter à 30% du stock de prêts à l’économie réelles à taux zéro voir négatif si les banques jouent le jeu. L’ensemble de ces mesures perdureront sur une longue période comme l’a souligné le président de la BCE.